Balancelle Avis pédiatre

La balancelle est ce produit sur lequel on pose son bébé. C’est en quelque sorte un lit-bébé portable et pliable. Il existe aussi plus d’un modèle de transat-balancelle, c’est-à-dire remplissant les fonctions des deux produits. Toutefois, les avis sont mitigés quant à son utilisation. Beaucoup pensent que si elle permet de favoriser le sommeil des bébés (mieux qu’un lit d’ailleurs), la sécurité n’est pas assurée. En 2006, il y a eu 347 incidents de sécurité liés à la balancelle aux Etats-Unis, dont 12 décès. Donc, les pédiatres recommandent-ils l’utilisation d’un transat pour un enfant ? Si oui, existe-t-il une marque avec la meilleure balancelle bébé ? Y-a-t-il une différence selon que votre enfant  soit une fille ou un garçon ?

Balancelle : un produit utile pour les parents

Selon l’avis des pédiatres, il ne faut pas exagérer les risques liés à la sécurité de l’enfant dans l’utilisation d’un transat. Ce lit-portable ne cause pas le supposé « syndrome du bébé secoué ». Pour son fils ou sa fille, utiliser une balancelle ne lui causera pas des lésions cérébrales. De plus, un transat n’entraine pas non plus une déformation de la tête de l’enfant. Au contraire ! Elle favorise le confort des enfants.

Néanmoins, selon toujours l’avis des pédiatres, la balancelle sert plus l’intérêt des parents que ceux des enfants. Elle ne remplace pas le lit enfant ou encore, le berceau et encore moins, les bras des parents. Le produit est pratique pour les parents, son attrait principal résidant dans la liberté qu’il procure. A cause de cela, l’utilisation de ce produit n’est pas sans risque pour les enfants.

Les risques de sécurité liés à l’utilisation d’un transat-balancelle

Le risque est, en principe, nul. Toutefois, il dépend du choix du produit et de l’attitude des parents. Ainsi, il y a deux risques majeurs de sécurité, d’après l’avis général des médecins.

Les produits défectueux sont les plus dangereux pour les bébés. Il ne faut pas que le poids des bébés dépasse ou que ce lit pliable ne soit pas stable. Un garçon ou une fille bouge beaucoup. Les risques sont l’étouffement si le bébé arrive à se retourner, la chute ou encore que le bébé se cogne la tête à l’arche de jeux. Il faut donc placer les critères de prix au dernier plan. Malgré son prix élevé, il ne faut pas lésiner là-dessus. Il faut préférer un modèle à prix élevé mais certifié CE ou NF qu’un modèle à prix moyen non certifié.

La sécurité n’est également pas garantie lorsque la position du bébé n’est pas encadrée par une ceinture. Il faut un harnais à 5 points sinon ils pourront passer sous la ceinture. Il faut l’éviter dès que le bébé peut se lever. Enfin, d’après l’avis de la majorité des pédiatres, on ne doit jamais mettre la balancelle ailleurs que sur le sol, en position stable (table, plan de travail, …).

Les risques psychologiques

Le risque omniprésent est plus psychologique. Les parents, séduits par l’attrait de confort et de sommeil de l’enfant risque de ne pas vouloir l’en enlever. Le choix est d’ailleurs pratique pour eux. Il y a donc une possibilité de dépendance à cet attrait pratique du produit. Inversement, l’enfant dépendant peut ne pas trouver sommeil et confort sans son transat. Il devient un sérieux blocage à une bonne relation entre les parents et les enfants. Fille ou garçon, les enfants ont toujours ce besoin de sentir leur présence.

L’avis des pédiatres : une utilisation conditionnelle et limitée

En guise de synthèse, on peut donc dire que les pédiatres n’estiment pas qu’il s’agisse de produits dangereux. Il faut tout simplement ne pas en abuser, malgré son attrait pratique, l’avantage du confort et le sommeil qu’il apporte à l’enfant. Il ne faut se servir de ce type de lit qu’en cas d’impossibilité de bercer soi-même ses enfants.

De plus, les pédiatres ont un avis arrêté : il faut absolument faire le choix d’une balancelle pour bébés de qualité. Bon nombre de parent, en voyant le prix, cherche à trouver des produits à bas prix. C’est une erreur. Parmi les critères, il faut se tourner vers des produits certifiés CE ou NF. Il faut qu’ils puissent assurer une position de stabilité avec des bases larges. Une ceinture avec un harnais à 5 points est préférable. Dans le cas des transats-balancelles, il faut que votre choix se tourne vers ceux permettant la position inclinée. Enfin, l’arche de jeux doit être capitonnée et les jouets, faits de tissus. Les critères comme le design pour garçon ou fille sont secondaire. Votre fille de bas âge ne s’en rendra même pas compte.

Parmi les marques appréciées, on retrouve le transat BabymoovDoomooMid, le Bliss de Babybjorn ou encore le Fischer price.

Laissez un commentaire